Ecole de Danse
 
 

 

Localisation de la salle
Country
Notion de base
Nos partenaires
On va danser
St Pierre et Miquelon
Vidéos/Photos

 

SALSA - BACHATA

 

HISTORIQUE DE LA SALSA

En espagnol, salsa signifie (sauce), c'est-à-dire une recette qui, à partir de plusieurs ingrédients,

donne une préparation crémeuse et homogène.

Si nous appliquons cette définition à la danse, la salsa n'est autre que le mariage de divers ingrédients, c'est-à-dire un genre musical qui

associe de nombreuses traditions de différents pays d'Amérique centrale latine.

Ainsi, les rythmes et les figures combinent des (saveurs) cueillies au Venezuela, en Colombie, au Panama, à Porto Rico et, par-dessus

tout, à Cuba, que l'on considère comme le berceau de la salsa.

C'est là , en effet, au début du XX ème siècle, qu'est apparu le son.

Cette version plus lente et plus élégante de la rumba ou les danseurs danseuses ne se touchent pratiquement jamais,

était à l'époque fort appréciée par la bourgeoisie blanche locale.

HISTORIQUE DE LA BACHATA

La bachata ne ressemble en rien à la salsa et au merengue.

Il s'agit d'une musique romantique originaire de la République dominicaine où le chanteur pleure sa ballade avec beaucoup de passion

(par moments, on dirait vraiment qu'il pleure ses paroles!).

Apparue dans les quartiers défavorisés de Santo Domingo, pendant les années 1960, la bachata a conquis la population dominicaine

dans les années 1990.

À l'origine, il s'agissait simplement d'une chanson accompagnée à la guitare.

Aujourd'hui, un orchestre de bachata comprend des synthétiseurs, des instruments de percussion, une basse et, surtout, une guitare

au son très aigu.

C'est ce dernier instrument qui donne un son unique à la bachata.

Elle se distingue du merengue par des rythmes plus lents et par des mélodies aux accents nettement plus romantiques,

ce qui n'empêche pas des paroles souvent olé-olé, dans la bonne vieille tradition macho latina.